L'an 2000 constitue plus qu'un symbole. En cette année qui précède le troisième millénaire, l'économie semble enfin pouvoir oublier les crises successives qui ont marqué le monde ces dix dernières années. Pour la première fois en effet, un cycle de croissance mondiale synchronisé et positif apparaît. Il y a un an, Le Monde annonçait: «1999, année d'incertitudes pour l'économie mondiale». Les crises asiatique de 1997 et russe de 1998 pesaient encore sur les prévisions de l'OCDE qui faisaient alors état d'une croissance mondiale de quelque 2% pour 1999. En l'an 2000, selon la même organisation, le rythme de progression économique devrait plutôt frôler les 3,5% pour l'ensemble de la planète.

En un peu plus d'un an, les craintes d'inflation ont remplacé la peur de la déflation, le resserrement monétaire s'est substitué aux baisses du loyer de l'argent par les Banques centrales occidentales. L'inversion de tendance s'est opérée il y a environ six mois et la rapidité de la reprise a été suffisamment importante pour obliger nombre d'instituts de prévisions à revoir à la hausse, depuis le printemps dernier, leurs estimations pour cette année.

Pourtant, l'an 2000 n'est pas exempt de danger! Si orage il y a, il pourrait bien venir de l'économie la plus florissante du monde, celle des Etats-Unis où, bien qu'espérés depuis longtemps, les signes de ralentissement de la croissance restent bien cachés. Apparition de l'inflation, qui reste pour l'instant au plus bas depuis plus de trente ans, et violente correction des titres technologiques sont parmi les risques majeurs de cette année. Le Nasdaq, indice des valeurs technologiques à la Bourse de New York, a en effet progressé de 85% depuis le début de l'année alors que le Dow Jones a pratiquement stagné. De plus en plus d'analystes parlent de bulle spéculative à Wall Street. Va-t-elle se dégonfler brutalement, emportant dans son sillage d'autres places financières?

Pour comprendre les défis de l'an 2000, deux pages leur sont consacrées. La carte ci-dessous brosse un rapide panorama de la situation macroéconomique des grandes régions du monde. En deuxième page, au-dessus d'un tableau qui récapitule les attentes des investisseurs par secteur économique et par région, cinq questions sont posées, qui suscitent le débat à l'aube du nouveau millénaire. Bonne lecture.