Scepticisme des marchés

Le rebond n’aura pas duré. En forte hausse à l’ouverture, les valeurs bancaires ont affiché un net repli dès le milieu de matinée. Les résultats des tests de résistance européens ne semblent pas avoir totalement rassuré les marchés sur la santé du secteur. Les bourses européennes ont terminé en baisse lundi. A Londres, Lloyds Banking Group (LBG) a perdu 1,8%. Royal Bank of Scotland (RBS) (–1,37% à 359,2 pence) et Barclays (–1,99% à 221,85 pence) ont aussi souffert.

A Paris, BNP Paribas a perdu 1,25% à 48,89 euros, Crédit Agricole 0,98% à 11,61 euros, Société Générale 2,76% à 37,77 euros et Natixis 2,25% à 5,43 euros. A Francfort, Commerzbank termine à l’équilibre à 11,77 euros. Deutsche Bank cède 1,45% à 24,73 euros.

A la bourse suisse, Credit Suisse (–1,1%) et UBS (–1%) ont connu une séance mouvementée.