C'est comme une pêche miraculeuse qu'on attraperait sur une barque un peu trop petite. Sophie Hunger a sorti vendredi passé un deuxième album, voté superbe à l'unanimité de toutes les oreilles et de tous les médias.

Ce disque, son deuxième, a été produit par Two Gentlemen, un label ad hoc, né de l'association de deux petites agences lausannoises: AMG, créée par Patrick David, et Gentlemen Music, celle de Christian Fighera. Leur découverte commune de Sophie Hunger, un trésor qui ne faisait qu'attendre dans une Zurich indifférente, est le rêve de tout producteur de musique: un talent d'une évidence telle qu'il se vend tout seul. Two Gentlemen travaille actuellement à l'exporter, sous forme de contrats de licence donnés à de plus importants labels, comme Universal Music pour le territoire français.

En Suisse, toute la chaîne de production de Sophie Hunger, promotion, organisation de concerts et distribution des disques, est concentrée en un point, lausannois, à la place du Nord 7. Il y a là des bureaux tout neufs que se partagent depuis le 1er octobre AMG, Gentlemen Music, et Irascible.