Heinrich Bossard, patron du groupe éponyme actif dans les techniques d'assemblage industrielles, a péri dans le crash d'un avion léger lors de ses vacances en Nouvelle-Zélande. Sa femme, Silvia, a survécu à l'accident. Le conseil d'administration de la société a pris les mesures nécessaires pour assurer la continuité du management à court et long termes, a indiqué mercredi le président Kurt Reichlin.

Le président et CEO, représentant de la sixième génération de l'entreprise familiale Bossard, assumait diverses responsabilités dans le groupe depuis une trentaine d'années. Les employés de Bossard et le public seront davantage informés en temps voulu.

Le groupe, sis à Zoug, est coté à la Bourse suisse depuis 1987 et emploie 1200 collaborateurs. Il a publié un chiffre d'affaires de 433 millions de francs pour l'exercice 2003.

La famille Bossard avait déjà été touchée par le sort fin septembre 2001 quand Peter Bossard, frère de Heinrich, alors président du conseil d'administration du groupe et conseiller d'Etat, avait été tué dans la fusillade intervenue au parlement zougois.