Les Bourses d'Asie subissaient encore de lourdes pertes vendredi, surtout Tokyo dans la foulée de la débâcle historique des Bourses mondiales la veille, face à la progression inexorable de la pandémie du coronavirus faisant redouter une récession mondiale.

Après la déception des mesures annoncées par Donald Trump tard mercredi, les marchés espéraient des décisions fortes de la part de la Banque centrale européenne jeudi. Ils n’ont pas été satisfaits, comprenant au passage que, cette fois, les banques centrales ne pourraient pas régler cette crise à elles seules. Les bourses ont vécu une nouvelle journée noire, les valeurs européennes enregistrant la pire chute de leur histoire. Une intervention extraordinaire de la Réserve fédérale a néanmoins limité les pertes à New York. 

Lire aussi: Donald Trump fâche les Européens une fois de plus