Dans ce cas-ci, les pronostics se sont révélés faux. En mai dernier à la sortie de trois mois de confinement imposés par le Covid-19, nous rapportions que le secteur aérien était prêt pour le redécollage. Quatre mois plus tard, force est de constater que ce n’est pas le cas. Au contraire. Le dernier trimestre 2020 s’annonce noir.

Car la pandémie n’est toujours pas maîtrisée et les Etats maintiennent, parfois même durcissent, les restrictions de voyage et les mesures sanitaires. Par exemple, Lufthansa, qui avait repris deux vols hebdomadaires Francfort-New Delhi, vient de suspendre toute liaison avec l’Inde jusqu’à nouvel ordre. Officiellement, le pays asiatique compte six millions d’infections et près de 100 000 décès liés au coronavirus.