En 2020, le secteur principal de la construction s’en est mieux sorti que d’autres. «Les chantiers ont pu produire tout au long de l’année. Nous avons un avantage, le gros œuvre travaille en extérieur, ce qui rend l’application des gestes barrières plus facile», reconnaît René Leutwyler, président pour la Suisse romande de la Société suisse des entrepreneurs (SSE). Jeudi matin, la faîtière du secteur présentait son enquête conjoncturelle pour le quatrième trimestre lors d’une conférence de presse.

En 2020, le chiffre d’affaires a tout de même reculé de 5,8% à 19,5 milliards de francs, contre 20,7 milliards en 2019. «C’est la moins bonne des cinq dernières années», souligne Gian-Luca Lardi, président central de la SSE. Dans certaines régions, la baisse a été plus marquée que dans d’autres. La Suisse romande a enregistré une baisse de 11,5% du chiffre d’affaires et le Tessin 14,5%, contre seulement 3% en Suisse alémanique.