A Lausanne, à Fribourg ou à Bâle, on croise de temps à autre des touristes sur ce drôle de véhicule électrique aux grandes roues: ils se tiennent debout sur une plateforme d’où part un mât qui fait office de guidon. S’agira-t-il bientôt d’un souvenir?

Le Segway PT, véhicule emblématique créé par l’ingénieur américain Dean Kamen et lancé en 2001, ne sera plus produit dès le 15 juillet, a annoncé cette semaine l’entreprise chinoise Ninebot, qui possédait Segway depuis 2015. Le véhicule est produit dans le New Hampshire, aux Etats-Unis.

Il était considéré comme une grande avancée technologique par Steve Jobs, le fondateur d’Apple, lui-même, mais n’est jamais vraiment parvenu à trouver son public. Le véhicule a été très médiatisé, et souvent lors d’accidents – une culbute de George W. Bush ou, bien plus terrible, la chute mortelle d’une falaise du milliardaire Jimi Heselden, alors qu’il venait de racheter la société.

Lire aussi: La trottinette du futur se reconvertit dans le tourisme et provoque l'ire des piétons

Mille tours touristiques par an en Suisse

En Suisse, l’entreprise bernoise Motion Tools, spécialisée dans les nouvelles formes de mobilité et dont le siège est à Unterseen, commercialise notamment le Segway PT depuis 2005. Motion Tools en est le seul vendeur en Suisse. L’arrêt de la production de ces deux-roues affectera évidemment la société, qui compte cinq employés: «Sur le long terme, nous ne pourrons plus vendre ces machines, reconnaît Thomas Stauffer, le directeur. Mais nous en avons encore quelques-unes en stock et nous pourrons assurer le service après-vente pendant une dizaine d’années encore, ainsi que nos tours touristiques, soit environ 1000 par année.» La société ne prévoit donc pas de licenciements.

Car la société a plusieurs branches: elle vend ces véhicules, environ 100 par année, aussi utilisés pour des services de sécurité et de premiers secours, mais elle organise aussi des tours et événements via sa filiale Mobileo et vend des véhicules conçus pour les handicapés. Le directeur croit également en l’apparition de nouveaux modèles Segway à l’avenir: «Il y a beaucoup de changements dans le domaine de la mobilité en ce moment, on verra ce qui arrive, personne n’aurait pu prévoir il y a quelques années le succès de la trottinette électrique.»

La trottinette électrique, justement, est en plein boom. Pourquoi le Segway PT n’a-t-il pas connu ce même succès? Le prix, d’abord, estime Thomas Stauffer, qui rappelle que l’engin coûte plus de 10 000 francs suisses. «La question du maniement joue aussi un rôle. En Segway, il faut se pencher en avant pour accélérer et en arrière pour freiner, c’est particulier, peut-être moins familier pour les gens qu’un vélo ou une trottinette.»

Si le directeur est optimiste pour la suite, c’est aussi que, parmi les produits Segway que vend Motion Tools et qui continueront d’être fabriqués, il y a le KickScooter ES4 Ninebot. Une trottinette électrique.

Lire encore: Faut-il autoriser les trottinettes électriques sur les trottoirs ?