Planète Finance

«Sell in may and go away»: le verdict

L’adage boursier «Sell in may and go away», qui signifie qu’il est bienvenu de prendre ses profits en mai et de n’investir à nouveau qu’à l’automne, ne s’est pas vérifié cette année. Au contraire, les marchés ont connu une forte croissance à partir du mois de juin

Les gérants ont-ils bien fait de partir en vacances en début d’été? Plus précisément, ceux qui ont respecté l’adage boursier «Sell in may and go away» ont-ils eu raison? Le 13 mai dernier, nous publiions un article qui cherchait une réponse à la question du moment: faudrait-il vendre en mai cette année? Les experts interrogés recommandaient de ne pas le faire et se montraient très prudents pour la suite des opérations. Ils ont eu raison sur le premier point et beaucoup moins sur le second.

Lire aussi: Les bourses ont oublié leurs craintes