Dans quelques jours, Sergio Ermotti quittera son bureau de la Bahnhofstrasse. Le Tessinois de 60 ans, à la tête d’UBS depuis neuf ans, cédera sa place au Néerlandais Ralph Hamers. L’occasion de revenir sur les transformations radicales de la banque et de la place financière ces dernières années, sur le rôle des patrons dans le débat public et d’esquisser quelques perspectives pour la Suisse.

Le Temps: Quels ont été les moments les plus forts de votre mandat?