Analyse

La sextorsion, Jeff Bezos et nous

Le directeur d’Amazon a répondu à sa manière à une tentative de sextorsion. Ce fléau nous concerne tous, de près ou de loin, avec en toile de fond un business juteux

Quel est le lien entre Jeff Bezos et nous? Bien sûr, il y a toutes ces commandes que nous effectuons via Amazon. Mais il existe une autre similarité entre le directeur de la multinationale et le commun des mortels. Nous avons presque tous été victimes de tentatives de sextorsion. Le fondateur du numéro un mondial du commerce en ligne fait face à des maîtres chanteurs qui menacent de publier des photos compromettantes de lui. En parallèle, de plus en plus d’internautes reçoivent des menaces similaires: pour la plupart dénuées de fondement, elles peuvent pourtant causer des dégâts bien réels.

Jeff Bezos est sans nul doute la personne la plus connue – mais aussi la plus riche – victime de sextorsion. Quelques jours après avoir annoncé son divorce avec sa femme MacKenzie, épousée il y a vingt-cinq ans, l’homme était menacé, début janvier, par le tabloïd américain National Enquirer, de publication de photos aussi intimes que compromettantes. Plutôt que d’abdiquer, plutôt que de verser de l’argent, Jeff Bezos a choisi de contre-attaquer en publiant lui-même un long texte en révélant l’affaire, mais aussi en publiant la description des photos que le tabloïd menaçait de diffuser. «Plutôt que de capituler devant l’extorsion et le chantage, j’ai décidé de publier exactement ce qu’ils m’ont envoyé, malgré ce que cela me coûte personnellement et l’embarras», a écrit l’entrepreneur.