Un constat effrayant, sans concession, avec des paroles fortes. Mais aussi, des pistes pour l’avenir et des esquisses de solutions. Lundi soir, invitée par l’EPFL en vidéoconférence, Shoshana Zuboff a prolongé, durant plus d’une heure et demie, l’analyse commencée dans son livre «L’Age du capitalisme de surveillance» (Editions Zulma pour la traduction française, 2020). Pour la sociologue et professeure à Harvard, il n’est pas trop tard pour contrer le gigantesque pouvoir des géants de la tech. Mais il faut agir très rapidement.