Les Services industriels genevois (SIG) renforcent leur partenariat avec Swisspower. Détenteur depuis juillet 2003 de 4,62% du capital, leur participation passe à 22,76%, selon une annonce faite mercredi. La transaction porte sur un montant inférieur à un million, selon l'entreprise genevoise.

Les SIG deviennent du coup le second actionnaire de Swisspower, prestataire de services regroupant 20 villes en Suisse. Ils talonnent les services électriques de la ville de Zurich – ewz – qui détiennent 23,96% du capital. «Après une période d'observation, nous avons jugé intéressant de devenir un des gros actionnaires», explique Raymond Battistella, directeur général des SIG.

Cette montée en puissance avait été évoquée dès l'arrivée des SIG en juillet 2003. Pourquoi est-il toutefois important d'augmenter une participation déjà existante? «Cela crée une passerelle entre Genève et la Suisse alémanique. Et cela prouve surtout qu'il n'y a pas que Zurich. Cela rassurera les plus petits acteurs du secteur», répond-il. La décision ne risque-t-elle pas de froisser certains acteurs romands? «Chacun prend ses décisions. Swisspower reste une entité ouverte», explique le dirigeant.

Cet accord permet à l'entreprise genevoise et ses partenaires (au total 20 sites de villes suisses allant de Schaffhouse à Genève en passant par Berne) de se positionner sur le marché national en proposant aux grands clients comme Swisscom, UBS et Migros les services d'un seul réseau de distribution d'énergie à l'échelle suisse.

Il s'agit aussi pour ces entreprises d'anticiper une libéralisation du marché de l'électricité, inéluctable pour nombre d'observateurs. «Il est clair que nous essayons de trouver les coûts les plus bas, les plus favorables», analyse-t-il. Ces différents partenaires comptent-ils à terme s'approvisionner ensemble? «Ce n'est pas un objectif en soi. En fonction de l'évolution du marché, la possibilité reste ouverte», affirme Raymond Battistella, dont l'entreprise est également actionnaire à hauteur de 23,02% d'Energie Ouest Suisse (EOS).