◼ Google va lancer un bloqueur de publicités

Pour contrer l’essor des bloqueurs de publicités sur Internet, Google va lancer son propre adblock. Celui-ci sera intégré début 2018 à Chrome, le navigateur Web le plus utilisé dans le monde. Particularité: seuls les formats jugés intrusifs, comme les vidéos qui se lancent seules ou l’ouverture de nouvelles fenêtres, seront bloqués. Les «bonnes» publicités continueront de s’afficher. Google espère limiter la frustration des internautes et les téléchargements des autres solutions disponibles, notamment Adblock Plus. Selon PageFair, plus de 615 millions de terminaux étaient équipés fin 2016 d’un adblock.

Lire aussi: Google permet aux annonceurs de pister leurs clients dans les magasins

◼ Uber licencie Anthony Levandowski

Au cœur de la bataille judiciaire opposant Uber à Waymo, la filiale de Google chargée des voitures sans conducteurs, Anthony Levandowski a été licencié mardi par la plate-forme américaine de VTC. Ingénieur vedette, à l’origine du projet de Google Car, il avait rejoint Uber l’an passé lors du rachat de sa start-up Otto pour près de 700 millions de dollars. Mais Google l’accuse d’avoir dérobé environ 14 000 documents confidentiels juste avant son départ. Un procès doit se tenir à l’automne pour déterminer si Uber a tiré profit de ces fichiers.

◼ Elon Musk quitte le Conseil économique de Donald Trump

Elon Musk avait prévenu, il est passé à l’acte. Jeudi, le PDG de Tesla et de SpaceX a annoncé son départ du forum stratégique chargé de conseiller Donald Trump sur les questions économiques. Il justifie sa décision par le retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat. Elon Musk était l’un des rares patrons de la high-tech américaine à avoir accepté de conseiller le nouveau président américain. En février, Travis Kalanick d’Uber avait renoncé à siéger au sein de ce conseil, en raison de protestations internes. L’ensemble des grandes entreprises de la Silicon Valley ont déploré jeudi le choix de Donald Trump.

Lire aussi: Les Etats-Unis se retirent de l’accord sur le climat, et montrent leurs divisions

◼ Andy Rubin lance un nouveau smartphone

Trois ans après avoir quitté Google, Andy Rubin est de retour sur le devant de la scène. Le créateur d’Android a dévoilé, mardi, un nouveau smartphone conçu par Essential, sa dernière start-up. Cet appareil haut de gamme se distingue par la possibilité d’ajouter des accessoires, comme une caméra à 360 degrés, grâce à deux connecteurs magnétiques situés à l’arrière. Pour le moment, il ne sera disponible qu’aux Etats-Unis. Malgré le CV d’Andy Rubin, les analystes restent sceptiques sur le potentiel commercial de ce projet.

◼ Blue Apron va entrer en Bourse

Alors que les entrées en Bourse high-tech se font rares, Blue Apron a lancé jeudi sa procédure d’introduction. La start-up, qui avait été valorisée à deux milliards de dollars lors de sa dernière levée de fonds, livre à domicile des ingrédients permettant de cuisiner des recettes pour deux personnes ou pour une famille. L’an passé, la société a réalisé un chiffre d’affaires de 795 millions de dollars, soit dix fois plus qu’en 2014. Mais elle a aussi accusé une perte de 55 millions de dollars. En mai, deux start-up américaines de livraison de repas ont fermé leurs portes.