banques 

Singapour impose une amende de 8 millions de francs à UBS

Singapour a sanctionné le géant bancaire d'une amende de 8,1 millions de francs après une enquête révélant que des clients avaient été trompés sur le coût d'obligations et d'autres produits financiers

11,2 millions de dollars singapouriens, soit 8,1 millions de francs. Il s'agit du montant de l'amende infligée au géant bancaire UBS après une enquête qui a mis en évidence que des clients avaient été trompés sur le coût d'obligations et d'autres produits financiers.

Selon l'Autorité monétaire de Singapour (MAS), qui fait aussi office de régulateur, la banque a reconnu être coupable des actes commis par ses conseillers et a payé une amende. «La conduite d'UBS via ses représentants est inacceptable et n'a pas de place dans une industrie des services financiers où la confiance et l'intégrité sont de la plus haute importance», a relevé Ong Chong Tee, directeur adjoint de la supervision financière de la MAS.

Lire aussi: Hongkong inflige une nouvelle amende à UBS

Les autorités ont considéré comme une circonstance atténuante le fait qu'UBS a compensé les clients touchés et a coopéré pendant l'enquête, a-t-il ajouté dans un communiqué publié jeudi.

Des soupçons de surcoûts imposés par des conseillers de clientèle d'UBS en 2016 à Hongkong et Singapour avaient débouché sur une enquête de l'autorité financière de la cité-Etat. Les conseillers n'avaient notamment pas mis au courant, ou partiellement, leurs clients de changements de prix et les ont surfacturé. L'amende correspond à des transactions illégales effectuées à partir de 2014 sur des comptes gérés à Singapour.

Cette semaine, la banque suisse, première banque privée au monde, a aussi été condamnée à une amende de 46 millions d'euros par les autorités financières de Hongkong pour avoir surfacturé des clients pendant près d'une décennie.

Publicité