Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

achats groupés

Le site fribourgeois Realdeals.ch s’étend sur Vaud et Neuchâtel

Créée par deux jeunes frères, la société fribourgeoise mise sur la proximité et les villes de «deuxième zone», avec un bassin de population plus réduit. Elle surfe sur les achats groupés, dont la prochaine tendance pourrait être les sites spécialisés

Après avoir fait ses armes sur sa terre d’origine, Fribourg, la société Realdeals.ch s’étend sur les cantons de Vaud et de Neuchâtel à partir du lundi 19 mars. Créée par les deux jeunes frères Englund, Christopher et Fred, âgés de 20 et 22 ans, la start-up surfe sur la tendance des achats groupés, à l’image du géant Groupon, de Deindeal.ch ou du petit nouveau Topdeal.ch en Suisse romande.

Mais alors, dans ce marché encombré et pour l’heure peu rentable, comment se distinguent-ils? «Par la proximité», répond sans ambages Christopher. Depuis septembre, le site propose des offres avec une réduction de 50 à 80% sur le prix «normal», comme une fondue chinoise dans un restaurant de la place ou des séances d’épilation définitive au laser dans un institut de la périphérie fribourgeoise. «Depuis le début de l’aventure, nous avons fait économiser plus de 250 000 francs aux consommateurs», s’enorgueillit le cofondateur.

Agressivitémais transparence

Grâce à un marketing agressif – dès l’arrivée sur la home page, l’internaute est invité à s’inscrire – Realdeals.ch a déjà engrangé une base de 10 000 clients qui reçoivent la lettre d’information quotidienne. «D’un autre côté, nous sommes transparents sur le succès ou non des opérations, puisque nous indiquons le nombre de participants pour chaque offre», souligne le Fribourgeois.

Les deux frères ont quitté leurs emplois respectifs pour se lancer à fond dans cette aventure. Ils ont également engagé deux personnes, notamment pour assurer le développement sur les deux nouveaux cantons. «Vaud et Neuchâtel sont proches de nous géographiquement, c’était donc logique de commencer notre expansion par là, explique Christopher Englund. Habituellement, les sites d’achats groupés se concentrent sur les grandes villes, Zurich, Genève, Bâle, etc., alors que nous pensons que les villes avec un bassin de population inférieur – Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Delémont, Sion, etc. – ne doivent pas être laissées de côté. Voilà peut-être ce qui nous distingue de tous les autres, pour revenir à votre première question.»

Et si ce n’était qu’un début? La France compte déjà plus de 60 sites d’achats groupés et une nouvelle tendance apparaît, encore inexploitée en Suisse: les sites d’achats groupés spécialisés, par exemple dans l’automobile, le bio ou pour les étudiants.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)