Les sites de loisirs suisses se fédèrent en créant la Fédération suisse des sites de loisirs (FSL). La nouvelle faîtière veut soutenir un secteur qui génère chaque année plus de 40 millions de visiteurs à travers le pays. Les acteurs de la branche représentent un poids économique estimé à plus d’un milliard de francs, a indiqué la FSL, dont le siège se trouve à Broc (FR). Des parcs de loisirs, musées, organisateurs d’expositions, zoos, centres de visiteurs, sites touristiques ou professionnels de la branche font partie de la fédération.

Lire aussi: Dans les lieux de loisirs, dernier tour avant le pass sanitaire

«Les membres contribuent à développer l’attractivité du tourisme à la journée», précise le communiqué de la faîtière qui vient d’être portée sur les fonts baptismaux. Mais la crise sanitaire les a frappés très durement avec des pertes de chiffre d’affaires comprises entre 50 et 75% pour beaucoup d’entre eux.

Peser pour un plan de relance

Même si la Confédération et les cantons ont joué et jouent encore leur rôle pendant la pandémie, la FSL «compte bien défendre tous les intérêts et activités du tourisme de loisirs et ainsi peser de tout son poids auprès des instances politiques pour initier un plan de relance national et ambitieux pour les années 2022 à 2025».

Les initiateurs de la fédération sont Aquaparc, La Maison Cailler, le Swiss Vapeur Parc, le Groupe Alaïa, Chaplin’s World, le Groupe Fun Planet, les Mines de sel de Bex, Loisirs.ch, les agences Thematis, Go2Play et B + G & Partners.