Horlogerie

Situation tendue avant l'ouverture de Baselworld

Baselworld, le rendez-vous majeur de l'horlogerie et de la bijouterie, ouvre ses portes jeudi prochain dans un contexte tendu. La branche doit faire face depuis des mois à un sensible ralentissement, qui devrait se poursuivre cette année

Les exportations horlogères de la Suisse ont reculé en janvier de 7,9% à 1,5 milliard de francs, soit un septième mois consécutif de repli. «L'année 2016 a commencé comme 2015 a terminé», résume le président de la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) Jean-Daniel Pasche, contacté par l'ats.

Le repli est dû en grande partie à la chute des livraisons vers Hongkong (-33,1%). Le premier débouché de l'horlogerie helvétique a enregistré son douzième mois consécutif de forte baisse. «Il s'agit d'un marché difficile», reconnaît Jean-Daniel Pasche.

Les causes de ce déclin sont multiples: détérioration de la conjoncture chinoise, effets de change, diminution du nombre de touristes chinois à Hong Kong. Reste que, selon le président de la FH, «la Chine recèle encore un potentiel de développement».

Déclin de Hongkong

L'an dernier, la Grande Chine - Chine continentale, Hong Kong, Taïwan - a représenté 23% des exportations horlogères de la Suisse, une part en diminution depuis plusieurs années. A contrario, l'Europe a connu une évolution favorable grâce aux hausses enregistrées au Royaume-Uni, en France et en Italie.

Au final, les exportations totales de la branche se sont contractées en 2015 pour la première fois depuis 2009, en repli de 3,3% à 21,5 milliards de francs.

Nous restons à des hauts niveaux, il faut relativiser la baisse

Très axée sur l'exportation, la branche a également été durement touché par le franc fort. Jean-Daniel Pasche refuse cependant de céder au catastrophisme: «Nous restons à des hauts niveaux, il faut relativiser la baisse, eu égard à la croissance enregistrée durant la dernière décennie».

La FH espère que la branche atteindra cette année «à peu près» les chiffres de 2015. L'exercice 2016 s'annonce difficile, principalement en raison de la poursuite du déclin de Hongkong, anticipe Vontobel dans sa dernière étude sur le secteur.

Prendre le pouls de l'horlogerie

La situation des acteurs horlogers varie en fonction des segments de prix et de la présence géographique. Face à la conjoncture délicate, il faut être capable d'anticiper l'évolution des flux de touristes, explique Jean-Daniel Pasche.

Les marques présentes mondialement sont mieux armées pour s'adapter que celles qui sont uniquement actives sur certains marchés, relève-t-il. Si l'heure n'est pas à l'euphorie, les entreprises horlogères doivent toutefois être actives dans des périodes plus tendues afin de créer une dynamique sur le marché, note le président de la FH.

De nombreuses firmes enregistrent une part substantielle de leurs commandes durant le rendez-vous bâlois. Baselworld permettra ainsi de prendre le pouls de l'horlogerie helvétique.

Nouvelles tendances

L'édition 2016 déroulera ses fastes du 17 au 24 mars. Plus de 1500 exposants de 40 pays se répartiront sur une surface de quelque 141 000 m2. Ils profiteront de l'occasion pour dévoiler leurs nouvelles collections, révélant ainsi les tendances des prochains mois. Quelque 150 000 personnes et 4000 journalistes sont attendus.

Les marques du numéro un mondial de l’horlogerie, Swatch Group, telles que Omega, Longines, Tissot ou Breguet, seront une nouvelle fois à l’honneur. Elles côtoieront d'autres maisons de renom comme Rolex, Patek Philippe, TAG Heuer, Chopard ou Breitling, toutes réunies dans la prestigieuse Halle 1 de la Foire de Bâle.

Diamants, perles et pierres précieuses

Le salon est également un événement incontournable pour les diamantaires, les vendeurs de perles ou de pierres précieuses, pour le secteur des machines ainsi que pour les fournisseurs, rappellent les organisateurs dans un communiqué.

Comme chaque année, un conseiller fédéral lancera officiellement la manifestation. Cette année, c'est Simonetta Sommaruga, la cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), qui inaugurera le salon le jeudi 17 mars.


Lire aussi:

Publicité