Bourse

SIX, l'opérateur de la bourse suisse, veut racheter son homologue espagnol pour 3 milliards

Le groupe zurichois offre 34 euros pour chacun des quelque 83 millions de titres BME. Cette opération placerait SIX sur le podium des principaux opérateurs d’Europe

L'opérateur de la Bourse suisse et prestataire de services de paiements SIX propose lundi jusqu'à 2,84 milliards d'euros (plus de trois milliards de francs) pour l'acquisition de son homologue ibérique Bolsas y Mercados Españoles (BME). Le groupe helvétique n'est toutefois pas seul sur les rangs, Euronext ayant parallèlement confirmé être «en discussions» avec l'opérateur péninsulaire.

Lire aussi: Malgré la surenchère d’Euronext, la bourse d’Oslo préfère être rachetée par le Nasdaq

Outre une diversification de sa palette de produits, SIX vise une extension de ses solutions de négoce et de paiements au sein de l'Union européenne et l'accès de BME aux marchés émergents, en Amérique latine et en zone Moyen-Orient/Afrique notamment. L'intégration de BME placerait SIX sur le podium des principaux opérateurs du Vieux continent.

Dans le détail, SIX offre 34,00 euros pour chacun des quelque 83 millions de titres BME, représentant une prime de 47,6% sur le cours moyen sur six mois ou de 33,9% sur le cours de clôture vendredi dernier. Le seuil d'acceptation pour le succès de l'opération a été fixé à «au moins 50%».

Cotation maintenue

La conclusion de la transaction demeurera conditionnée à l'approbation par la Commission nationale espagnole des marchés et de la concurrence (CNMC), de la Commission espagnole des marchés financiers (CNMV) ainsi que du gouvernement espagnol.

SIX prévoit de maintenir la cotation de BME à Madrid, Barcelone, Bilbao et Valence, mais n'exclut pas une décotation en cas de franchissement d'un seuil de retrait obligatoire. «BME devrait poursuivre ses opérations de manière autonome, sous la houlette de son actuelle équipe dirigeante», indique le patron de SIX Jos Dijsselhof, cité dans le communiqué.

Lire également: La bourse suisse s’allie avec le Nasdaq pour utiliser la blockchain

Le projet de reprise prévoit par ailleurs le maintien – pour une période transitoire d'au moins quatre ans – de la marque, des activités et des implantations de BME en Espagne.

Revendiquant des réserves et un soutien bancaire suffisants pour financer l'opération en numéraire, SIX assure avoir souscrit auprès de Credit Suisse un prêt-relai couvrant les besoins de la transaction. L'opérateur rappelle au passage avoir récemment assuré la monétisation pour un demi-milliard de francs d'une partie de son engagement dans le prestataire français de services de paiement Worldline.

Publicité