Economie

SIX va supprimer près de 100 emplois et fermer deux sites dans son unité Payment Services

Le groupe zurichois prévoit la fermeture d’ici à la fin de l’an prochain les sites de Bedano (TI) et Oerlikon (ZH), en lien avec la reprise de certaines activités des terminaux d’Aduno

SIX restructure son unité Payment Services, après la reprise en août des activités d’acceptation et traitement des cartes liées aux terminaux d’Aduno. Le groupe zurichois qui gère l’infrastructure de la place financière helvétique va supprimer jusqu’à 100 emplois.

La consolidation des activités reprises à Aduno entraînera la fermeture d’ici à la fin de l’an prochain des sites de Bedano (TI) et Oerlikon, en banlieue zurichoise, précise lundi SIX. Le groupe entend procéder à leur regroupement à son nouveau siège dans lequel il s’est récemment installé.

Procédure de consultation en cours

La restructuration entraînera la suppression de pas moins de 100 emplois au sein de la division Payment Services et cela dans toute la Suisse. Le groupe qui a engagé une procédure de consultation, prévoit un plan social pour les collaborateurs concernés. SIX, qui emploie au total près de 4000 employés, estime qu’une partie de la réduction d’effectif pourra intervenir par l’entremise des fluctuations naturelles.

Selon des informations fournies en août lors de l’annonce de son acquisition par SIX, le service vendu par Aduno emploie environ 240 collaborateurs. Il a généré un volume d’opération de 8,2 milliards de francs et un revenu d’exploitation de 97,5 millions de francs en 2016.

Nomination d'un nouveau directeur

Plus tôt en matinée, le groupe zurichois, qui exploite aussi la Bourse suisse, a annoncé le départ pour la fin du mois du directeur de Payment Services, Jürg Weber. Pour lui succéder, le conseil d'administration de l'entreprise a désigné Marc Schluep.

Jürg Weber, qui avait été nommé directeur de Payment Services et membre de la direction générale de SIX en septembre 2015, souhaite se consacrer à ses mandats entrepreneuriaux, explique le groupe. Adjoint de Jürg Weber, son successeur a rejoint la division en 2014, après avoir été responsable du développement stratégique de l'entreprise.

Pour mémoire, SIX a annoncé pas plus tard que vendredi dernier une réorganisation en profondeur pour répondre à un environnement en mutation. Le groupe, qui s'est également trouvé un nouveau patron, va céder sa part majoritaire dans le secteur des cartes et terminaux de paiement.

SIX entend se concentrer sur les opérations sur titres, le trafic des paiements et les informations financières. Les quatre unités d'affaires actuelles, soit la Bourse suisse (Swiss Exchange), les activités d'après négoce (Securities Services), celles du trafic des paiements (Payment Services) et des informations financières (Financial Information) disparaîtront.

Réorganisation dès le 1er janvier prochain

Dès la mi-2018, SIX s'articulera autour de quatre nouveaux secteurs. L'entreprise va ainsi regrouper toutes ses opérations de négoce et d'après-négoce dans un seul segment. Celui du trafic de paiements, se concentrera pour sa part sur la Suisse.

Au sein de l'unité Payment Services, le domaine des cartes, qui comprend l'acquisition des commerçants et le traitement international des cartes, sera détaché. SIX recherche désormais un partenaire stratégique pour ces affaires,

La mise en oeuvre de la réorganisation sera menée dès le 1er janvier prochain par Jos Dijsselhof, auquel le conseil d'administration a confié la direction générale de SIX. Agé de 52 ans, le Néerlandais, responsable opérationnel d'Euronext de mai 2014 à juin 2017, succédera à Urs Rüegsegger qui avait annoncé en mai dernier son départ pour la fin de l'année.

Publicité