Court-circuit

Skype est une honte et Microsoft est coupable

OPINION. Le service de communication par Internet est en train de devenir inutilisable

Microsoft va-t-il tuer Skype? A voir comment fonctionne désormais le service de communication via Internet, la question se pose. Et Microsoft, qui avait acquis la société en 2011 pour 8,5 milliards de dollars, risque de passer Skype par pertes et profits, exactement comme il l’avait fait pour Nokia.

A lire à propos du rachat raté de NokiaMicrosoft, formidable gâchis 

Avez-vous récemment essayé de trouver un contact au sein de Skype? C’est presque impossible. Cette opération d’apparence ultra basique vire au cauchemar non seulement pour trouver une personne par son nom, mais aussi son pseudo, car Skype permet à plusieurs pseudos de coexister. Il est toujours facile, en 2018, de se tromper d’interlocuteur. Ou, pire encore, d’ajouter à un groupe, au sein d’une discussion confidentielle, une personne qui n’a rien à y faire.

Mauvais design et fonctions inutiles

Non seulement Microsoft ne règle pas ce problème consternant, mais en plus il agace ses utilisateurs avec un design pseudo-moderne et des fonctions inutiles. L’été passé, il lançait une nouvelle version copiant les «Stories» de Snapchat et incitant les utilisateurs à partager du contenu privé.

Skype excelle toujours dans les appels audio et vidéo, qui sont de qualité. Mais tout le reste est à jeter. Il est temps que Microsoft fasse revenir Skype à ses origines, le simplifie et l’intègre plus simplement à Outlook. Sinon, il disparaîtra.

A lire sur ce thème: Google tente d'attaquer le marché des appels vidéo

Publicité