La hausse a soudainement été stoppé par la crise iranienne du 8 janvier, mais au 22 janvier, l’indice avait néanmoins atteint un nouveau plus haut à 10'895. La nouvelle crise du coronavirus à fait reculer l’indice à nouveau mais il continue, grâce à son profil défensif/qualité, à surperformer la plupart des indices européens et enregistre une hausse de 2,3% depuis le début de l’année au 29 janvier.