Et si la Confédération entamait des négociations pour racheter le spécialiste des médicaments génériques, des biosomilaires et des antibiotiques Sandoz, la filiale que le groupe pharmaceutique Novartis envisage de vendre? L’idée est avancée par le Parti socialiste suisse, dont le vice-président et conseiller national vaudois, Samuel Bendahan, se fait le porte-parole. Il déposera une motion en ce sens lors de la prochaine session parlementaire, rédigée avec la présidente des Jeunes socialistes, Ronja Jansen, selon la presse dominicale.