Près de dix millions pour Prexton Therapeutics. La start-up genevoise, qui se consacre au développement de médicaments pour le traitement de maladies, a conclu un tour de financement de série A de 8,7 millions (9,4 millions de francs) auprès des fonds étrangers Sunstone Capital et Ysios Capital, selon un communiqué publié lundi.

Basée dans l’incubateur Eclosion à Plan-les-Ouates, la société a été la première fondée suite au retrait de Merck Serono de Genève, en 2012. Ceci avec le soutien de MS Ventures, une branche de la firme de biotech allemande soutenant la création de spin-off. C’est d’ailleurs un ex-employé du groupe, François Conquet, également cofondateur d’Addex, qui est à l’origine de cette start-up, qui compte quatre collaborateurs.

Directeur d’investissement chez Ysios Capital, Raúl Martín-Ruiz estime que «Prexton a adopté une approche unique et prometteuse pour traiter la maladie de Parkinson, une pathologie neurodégénérative avec d’importants besoins médicaux non satisfaits à ce jour.» Les fonds réunis par la start-up serviront notamment à développer des molécules ayant le potentiel de corriger les complications motrices des patients atteints de cette maladie. François Coquet a précisé que leur molécule avait donné de très bons résultats sur des modèles animaux.