Le géant japonais des investissements SoftBank Group a discrètement bâti une participation de quelque 5 milliards de dollars dans le groupe pharmaceutique suisse Roche, rapporte mercredi l’agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier. SoftBank prendrait ainsi les paris sur l’utilisation des données pour développer des médicaments, selon ces sources.

«Cette prise de participation de l’investisseur japonais, fortement orienté dans les nouvelles technologies, constitue à notre avis une validation de la stratégie de Roche dans l’utilisation des données pour le développement de nouveaux médicaments», indique au Temps Stefan Schneider de chez Vontobel. «SoftBank a choisi Roche et pas Novartis», souligne l’analyste.

Sur ce front, SoftBank s’intéresserait notamment au potentiel de la filiale américaine Genentech, la branche de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux médicaments de Roche, que le groupe japonais jugerait hautement sous-évaluée, d’après une des sources de Bloomberg, citées sans être nommées.

Lire aussi: 2020, une année record pour la biotech suisse

Les données compilées par Bloomberg ne permettent pas de déterminer si la participation a été constituée par le biais d’actions au porteur ou de bons de jouissance pour comprendre comment elle a été constituée. Les titres du groupe suisse se divisent en effet en deux classes, avec d’un côté des actions au porteur et de l’autre des bons de jouissance, c’est-à-dire des titres sans droit de vote, qui sont les plus fréquemment négociés en bourse.

Les titres Roche en hausse

Les actions au porteur représentaient, au 31 décembre 2020, 81,5% des titres contre 18,5% de titres sans droits de vote, selon les données publiées sur le site de Roche. La famille du fondateur détient 50,1% des actions au porteur, le concurrent Novartis en détenant, lui, un tiers. Avec une capitalisation boursière de quelque 345 milliards de dollars, la participation de SoftBank se monterait à un peu plus de 1,4%. Aucune trace d’une telle transaction n’a par ailleurs été signalée par SIX, l’opérateur de la bourse suisse où les deux titres Roche sont cotés.

Bien que non confirmée, l’opération a visiblement séduit le marché. A 10h15, le bon de jouissance Roche s’enrobait de +0,7% à 355,30 francs, ce qui lui valait de figurer aux avant-postes d’un SMI en hausse de 0,25%, alors que l’action au porteur prenait 0,9% à 398,00 francs.

SoftBank se diversifie

La participation a été constituée par le biais du véhicule d’investissement SB Northstar, a de son côté rapporté le Financial Times. Cette entrée dans un grand groupe pharmaceutique marque un basculement dans les investissements récents du groupe japonais, jusqu’alors davantage centrés sur les technologies et les sociétés de biotechnologie à un stade plus précoce de développement, traduisant une démarche de diversification, selon une des sources citées.

SoftBank Group est connu pour investir parfois massivement dans des start-up technologiques du monde entier via ses fonds d’investissement Vision Fund 1 et 2. Mais depuis 2020, il s’est aussi lancé dans des prises de participation dans des sociétés déjà cotées en bourse, essentiellement dans de grandes valeurs de la tech américaine sur le Nasdaq, à travers SB Northstar, dans lequel le fondateur et PDG du groupe, le charismatique et parfois controversé Masayoshi Son, investit aussi personnellement. Ce dernier souligne d’ailleurs régulièrement son vif intérêt pour le secteur des biotechnologies et le futur de la santé.

Lire aussi: Les tops et les flops du fonds SoftBank