États-Unis

Solides résultats pour Apple malgré des ventes d’iPhone décevantes

La marque à la pomme a publié mardi ses résultats pour le deuxième trimestre. Son bénéfice net a fortement progressé malgré des ventes d’iPhone en berne

Apple a annoncé, mardi 1er mai, ses «meilleurs résultats» pour un deuxième trimestre, marqués par une forte progression de son bénéfice net mais aussi par des ventes d’iPhone inférieures aux attentes. «Nous sommes heureux de pouvoir annoncer nos meilleurs résultats jamais présentés pour un 2e trimestre avec une forte croissance de nos revenus pour l’iPhone, les services et les produits connectés», a déclaré Tim Cook, PDG du groupe.

Les ventes du produit phare de la marque à la pomme, l’iPhone, se sont toutefois montrées un peu inférieures aux anticipations à 52,21 millions d’unités, contre 53 millions attendus par les analystes de la firme Factset.

Lire aussi: Le nouvel iPad séduit avant tout par son prix

«Aussi bons que les chiffres financiers puissent être, il y a quelques nuances moins satisfaisantes dans les tendances sous-jacentes», relève Neil Saunders, de GlobalData Retail. «Les ventes d’iPhone ont progressé de 14% en valeur et ont l’air solides. Mais cela vient principalement de prix de vente plus élevés plutôt que d’une hausse des volumes qui s’est limitée à 3%» sur un an.

Les ventes d’iPhone ont néanmoins dépassé le niveau record de 100 milliards de dollars au premier semestre de l’exercice 2017-2018, a souligné Tim Cook lors d’une conférence avec les analystes, affirmant que le dernier-né iPhone X – dont le prix peut dépasser 1000 dollars – arrive en tête des ventes.

Prévisions optimistes

Au deuxième trimestre, le bénéfice net a atteint 13,82 milliards de dollars (25,3%) et le chiffre d’affaires 61,14 milliards de dollars (15,6%), un résultat tout juste supérieur aux attentes qui étaient de 61 milliards de dollars. Le bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, est de 2,73 dollars, supérieur de 4 cents aux prévisions du marché.

Apple a également livré des prévisions optimistes pour son troisième trimestre avec un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars, quand le marché attend 52,04 milliards. Le groupe a décidé de choyer ses actionnaires avec un nouveau programme de rachat d’actions de 100 milliards de dollars et une augmentation de 16% de son dividende à 73 cents par action.

Le groupe de Cupertino (Californie) a précisé avoir retourné à ses actionnaires quelque 275 milliards de dollars entre août 2012 et mars 2018. Ces nouvelles faisaient avancer le titre en bourse où il gagnait 3,41% à 174,86 dollars dans les échanges électroniques d’après-séance à Wall Street vers 0h20 en Suisse. Apple est la première capitalisation boursière mondiale.

Publicité