Horlogerie

Someco, l’indépendance par la pierre

Le spécialiste neuchâtelois de cadrans, appliques et aiguilles affirme son envie de grandir sans tomber sous le joug d’un grand groupe. Il a lancé mardi la construction d’un bâtiment à Boudry pour regrouper ses 110 employés

Someco sort du bois. Quasi inconnue du grand public, l’entreprise de sous-traitance horlogère spécialisée dans les cadrans, les appliques et les aiguilles s’offre un bâtiment flambant neuf à Boudry (NE). Les travaux ont déjà débuté et l’ouvrage, fruit d’un investissement de plus de 30 millions de francs, sera opérationnel en été 2020.

Mais mardi, lors de la pose symbolique de la première pierre, Philippe Holzer a reconnu que tout n’avait pas été simple. L’un des deux patrons de Someco et de sa filiale Evosigne a d’abord remercié les autorités locales et cantonales. Mais il a rappelé que la recherche d’un terrain avait été particulièrement laborieuse. «Il nous a fallu plus de quatre ans pour trouver.»