Electronique

Sony s’offre les droits de Pharell Williams, et bien d’autres

La compagnie japonaise veut acquérir EMI Music Publishing pour 1,9 milliard de dollars. L’achat reste soumis à l’autorisation des autorités de la concurrence

Le groupe japonais Sony a annoncé mardi un accord pour acquérir EMI Music Publishing pour 1,9 milliard de dollars (1,6 milliard d’euros). Cette société est spécialisée dans l’édition musicale et dispose d’un catalogue de plus de deux millions de titres (Queen, Kanye West, Pink, Pharell Williams…).

Sony, qui détient déjà une part minoritaire dans EMI via une de ses filiales, a signé un accord avec le fonds d’investissement Mubadala, basé à Abu Dhabi, pour lui racheter sa part de 60%. «A l’issue de la transaction, le groupe possédera indirectement environ 90%» d’EMI Music Publishing, a-t-il précisé dans un communiqué.

«Je suis ravi que EMI Music Publishing rejoigne notre famille et de maintenir ainsi notre position de numéro un dans l’industrie musicale», a déclaré le nouveau patron de Sony, Kenichiro Yoshida, cité dans le texte. Le marché «a connu une renaissance ces dernières années, essentiellement sous l’effet de la hausse des services de streaming (musique en flux via internet)», souligne-t-il.

Un nouveau plan stratégique attendu

EMI Music Publishing est la deuxième compagnie d’édition musicale au monde avec un chiffre d’affaires de 663 millions de dollars (562,7 millions d’euros). La transaction, dont la date de conclusion n’est pas encore déterminée, reste soumise à l’autorisation des autorités de la concurrence.

Lire aussi: L’emblématique patron de Sony quitte le premier plan

Ce lundi, un nouveau plan sera présenté

Le PDG de Sony doit annoncer dans la journée le nouveau plan stratégique du fleuron de l’électronique, avec un accent mis davantage sur les contenus de divertissement. Cette opération représente «un jalon important pour notre croissance de long terme», affirme Kenichiro Yoshida. Elle vient enrichir le très riche catalogue musical de la société commune Sony/ATV, qui comprend 2,3 millions de titres, dont les Beatles.

Le groupe japonais Sony a mené de nombreuses restructurations sous la houlette de son précédent PDG, Kazuo Hirai, qui vient de passer le relais à Kenichiro Yoshida. La firme affiche actuellement une belle santé, symbolisée par des bénéfices records l’an dernier.

Publicité