Dans la foulée des accords de Kyoto, la petite île de Samso est devenue, en 1997, le laboratoire de la transition énergétique danoise. Les 3700 habitants de ce petit bout de terre, situé dans le détroit entre la partie continentale et l’île de Seeland, entreprennent de produire leur énergie de manière autonome. Leur projet de réduction des émissions de CO2 remporte le concours lancé par le ministre de l’Environnement de l’époque. A la tête de ce projet, Soren Hermansen, professeur devenu directeur de l’Académie de l’énergie de Samso. Il accueille aujourd’hui les milliers de visiteurs venus s’inspirer de l’exemple de l’île et donne des conférences à travers le monde. Il y a quelques semaines, il était en Suisse pour s’exprimer devant une assemblée d’investisseurs à Genève lors d’un événement organisé par le magazine Sphère.

Un éditorial: Sauver le climat, par pertes et profits