En Suisse, trois femmes sur dix sont confrontées au cancer du sein durant leur vie, selon les données de la Ligue suisse contre le cancer. Malgré les progrès accomplis, la maladie reste meurtrière, causant quelque 1400 décès par an.

L’effort de prévention est notamment mis sur les femmes de plus de 50 ans, qui sont régulièrement convoquées chez leur médecin pour une mammographie. Souvent jugée désagréable, cette pratique s’est développée depuis le milieu du XXe siècle. Pratiqué au moyen de rayons X, l’examen est coûteux. De plus, il ne peut être réalisé trop souvent en raison des radiations émises.