Des promesses, toujours des promesses. C’est sur celles d’acquérir une entreprise dans un horizon de temps donné que des SPAC ont levé près de 40 milliards de dollars depuis le début de l’année. Nouvelle folie de Wall Street, ces «Special Purpose Acquisition Companies» sont des coquilles vides cotées en bourse qui offrent un accès rapide à une cotation, avec moins de contraintes qu’une introduction en bourse classique. L’explosion des SPAC illustre la volonté de certaines entreprises de profiter immédiatement de la fièvre des marchés actions.