Neurones

Quand les sportifs entraînent leur cerveau

Le marché des dispositifs visant à améliorer les capacités cognitives des athlètes est en pleine expansion. La Suisse foisonne d’innovations dans le domaine

Le sport a son propre univers financier, ses propres codes économiques. Afin de mieux les comprendre, Le Temps consacre des articles réguliers à la thématique du sport business. Chaque mois, retrouvez nos enquêtes, portraits, reportages ou analyses sur ces liens qui unissent le sport et l'argent.

Un article de janvier 2018: A l'Open d'Australie, des joueurs très bien servis

«Domestiquer» ses réflexes, prendre des décisions plus rapidement, mieux se concentrer et gérer le stress… Toujours plus de technologies sont conçues pour que les sportifs puissent entraîner leurs compétences cognitives. Plusieurs étaient à l’honneur au Tessin, fin janvier, lors de la manifestation consacrée aux technologies appliquées aux sports, Sportech.

Certaines de ces techniques fonctionnent à l’aide de la réalité virtuelle. Comme le logiciel Neurofy développé par la société bernoise NeuroPowerTrain. «Traditionnellement, l’entraînement cognitif et physique se fait simultanément. Notre solution offre la possibilité de les dissocier, affirme son fondateur, Jean-Philippe Jelmi. L’athlète peut ainsi s’entraîner au repos, en déplacement ou en réhabilitation.»