La plateforme audio en ligne Spotify a annoncé, lundi, son lancement dans plus de 80 nouveaux pays, dont des dizaines de pays africains, doublant quasiment le nombre de marchés couverts. Parmi les pays les plus importants, en termes de population, figurent Nigeria, Pakistan et Bangladesh, mais aussi la Tanzanie, l'Ouganda ou le Mozambique. Dans tous ces nouveaux pays d'implantation, Spotify proposera les deux formules de son offre, l'une gratuite, l'autre payante.

L'article du 16 août 2019: En difficulté, Spotify songe à augmenter ses prix

La plateforme mettra à disposition l'ensemble de son catalogue musical et dit vouloir collaborer avec des acteurs locaux pour pouvoir élargir son offre de musique issue du marché concerné. Les recommandations soumises aux abonnés seront adaptées à chaque pays, a indiqué Spotify dans un communiqué. Quant aux podcasts, la majorité des nouveaux marchés auront accès à l'intégralité du catalogue Spotify, qui compte aujourd'hui plus de deux millions de programmes.

L'ensemble de ces nouveaux marchés va donner accès à une population de plus d'un milliard de personnes et quasiment doubler le nombre de pays et territoires d'implantation, qui dépassera 170.

Ouverture d'une plateforme aux podcasts payants

Spotify va aussi ouvrir sa plateforme aux podcasts payants dans «les mois à venir. Il va proposer à quelques producteurs aux Etats-Unis de lancer, en version test, des podcasts payants en passant par la plateforme de création Anchor, a annoncé Michael Mignano, co-fondateur de cette filiale de Spotify. Cette initiative s'inscrit dans la volonté de Spotify de donner aux créateurs de contenu audio «le pouvoir de choisir le meilleur modèle économique pour eux», a expliqué Michael Mignano, lors d'une présentation des dernières innovations de la plateforme.

Les principales plateformes de podcasts, Apple Podcast, Spotify, iHeartRadio ou Castbox proposent leur contenu gratuitement, le modèle historique de ce format qui explique, pour partie, sa croissance effrénée ces dernières années. Les créateurs se rémunèrent, pour l'essentiel, via la publicité, dont le chiffre d'affaires progresse, mais nettement moins vite que l'offre de contenu.

Lire encore: Spotify mise sur le podcast pour devenir rentable

En juillet, le rapport annuel IAB/PwC tablait sur une croissance de 14,7% du chiffre d'affaires publicitaire du podcast aux Etats-Unis en 2020, pour approcher le milliard de dollars. Le chiffre est bien modeste par comparaison aux 12,6 milliards de dollars de recettes publicitaires attendues en 2021 pour les radios locales aux Etats-Unis, selon la société spécialisée BIA Advisory Services.

Lundi également, Spotify a annoncé le lancement de la plateforme «Spotify Audience Network», qui permet aux annonceurs d'acheter des espaces publicitaires dans les podcasts de leur choix.

Quelque 155 millions d'utilisateurs de la formule payante

A fin 2020, Spotify comptait 345 millions d'utilisateurs actifs, dont 155 millions à la formule payante, ce qui en faisait, de très loin, la première plateforme de musique en ligne au monde.