Feu de paille ou accélération de tendance stimulée par le coronavirus? Les investisseurs ont fait leur choix. Près de six mois après le début du confinement, les levées de capitaux dans le secteur des technologies de l’éducation (edtech) vont bon train.

Lire aussi notre éditorial: Ne livrons pas nos enfants à Google