Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire

Pharma

La start-up vaudoise ADC Therapeutics lève 80 millions de dollars

La jeune société, basée à Epalinges (VD), est spécialisée dans l’oncologie

La vaudoise ADC lève 80 millions de dollars

Pharma La start-up est spécialisée dans l’oncologie

Basée dans le Biopôle d’Epalinges (VD), la start-up ADC Therapeutics vient de lever 80 millions de dollars (77 millions de francs), a-t-elle indiqué dans un communiqué publié mercredi. «Avec ces nouveaux fonds, nous allons développer nos activités de recherche préclinique, et surtout porter nos recherches cliniques au dernier stade avant une mise sur le marché», s’est réjoui Chris Martin, son directeur général.

ADC Therapeutics a été fondée en 2012 par quatre vétérans de l’industrie pharmaceutique avec le soutien de plusieurs fonds d’investissement spécialisés.

Active dans l’oncologie, la société s’est attelée à développer plusieurs produits destinés à traiter des maladies comme la leucémie et les lymphomes. Ses produits sont «des composés médicamenteux extrêmement ciblés qui combinent des anticorps monoclonaux propres aux antigènes de surface de certaines cellules tumorales particulières avec des missiles extrêmement puissants basés sur la pyrrolobenzodiazépine (PBD)», explique sa documentation.

La société a pour but de porter sept médicaments au stade de l’essai clinique à l’horizon 2017. «Nous espérons pouvoir mettre les premiers sur le marché avant 2020», ajoute Chris Martin.

Présente au Royaume-Uniet aux Etats-Unis

La société s’appuie sur une équipe de 25 personnes constituée essentiellement de chercheurs. Ces derniers sont répartis entre trois laboratoires consacrés à la recherche préclinique à Londres, d’un laboratoire de recherche clinique basé dans l’Etat américain du New Jersey et d’une unité de production en ville de San Francisco.

A Epalinges, sur les hauts de Lausanne, siègent l’équipe de direction de la société, ainsi que ses services juridique et financier. «Nous sommes aussi en train d’y installer un nouveau laboratoire de recherche, qui occupera, dans un tout premier temps, deux à trois personnes», ajoute Chris Martin. Avec la possibilité, anticipe-t-il, d’un développement ultérieur.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)