La Fédération de l’industrie horlogère suisse (FH) choisit le statu quo. Réuni jeudi, son conseil a renoncé à l’unanimité à modifier, «pour l’instant», la manière dont sont communiquées les statistiques mensuelles des exportations de la branche. Son président, Jean-Daniel Pasche, l’a confirmé vendredi au Temps.

Lire aussi: Bataille d’influence derrière les statistiques horlogères