«Stefan Kudelski était l’une de ces personnalités qui ont contribué à la réputation de la Suisse. Quiconque le connaissait ne pouvait qu’être impressionné par son acuité, son incroyable culture, sa curiosité et son sens de l’humour permanent»: C’est en ces termes que Claude Smadja, vice-président du Conseil d’administration du groupe, a rendu hommage à Stefan Kudelski dans un communiqué.

Immigré polonais né en 1927, Stefan Kudelski a créé la société qui porte son nom en 1951 pour mettre sur le marché le premier enregistreur audio professionnel Nagra destiné aux reporters de radiodiffusion. Les enregistreurs Nagra ont fondé la légende. A une époque où les installations étaient fixes et imposantes, ils ont introduit la miniaturisation, l’autonomie et la liberté de mouvement.

La gamme Nagra, qui s’enrichit de nouveaux appareils au fil des ans, devient rapidement le standard de l’industrie cinématographique et télévisuelle. En 1989, Canal + adopte le système de contrôle d’accès Kudelski pour la télévision à péage.

En 1991, un projet de diversification dans le domaine du cryptage pour la télévision à péage donne à l’entreprise une nouvelle orientation. Stefan Kudelski cède alors la direction à son fils André, toujours en place. En 2006, il se retira du Conseil d’administration du groupe.

Stefan Kudelski a été honoré comme Docteur Honoris Causa de l’Ecole Polytechnique de Lausanne en 1986. Il avait fait une partie de ses études à l’EPFL en obtenant un doctorat es sciences techniques.

Il reçu, entre autres récompenses, quatre oscars pour ses enregistreurs audio Nagra en 1965, 1977, 1978 et 1990.