Biennois d’origine, Thomas Jordan a fait ses études à l’Université de Berne avant d’écrire sa thèse de doctorat, sous la direction d’Ernst Baltensperger, sur la monnaie unique. Il y présentait déjà les risques de dette publique et de faillites bancaires. Professeur de théorie et politique monétaire à l’Université de Berne d’abord, puis de Zurich, il est entré à la BNS en 1997. Directeur dès 2004, puis membre du directoire depuis mai 2007, il est président du directoire depuis le 9 janvier 2012, à titre intermédiaire, puis depuis le 18 avril officiellement. A 49 ans, il est aussi membre du «steering committee» du Financial Stability Board et président du Centre international d’études monétaires et bancaires (ICMB) à Genève.