*Head of BlackRocks Retail Sales in Switzerland

Les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas en Europe et partout ailleurs dans le monde alors que la croissance économique est laborieuse et les taux d’inflation augmentent, ce qui risque d’entraîner une diminution de la valeur de l’épargne comme des revenus. Le corollaire est que les investisseurs qui, ces dernières années, ont calé leurs investissements sur le rendement des emprunts d’Etat, ne peuvent espérer en règle générale qu’une faible rémunération pour un risque qui l’est aussi. L’évolution démographique rend les conditions de marché encore plus complexes. L’allongement de l’espérance de vie débouche en outre dans le monde entier sur une augmentation du nombre de retraités et les investisseurs doivent veiller à ce que leur épargne soit suffisante pour la durée de leur retraite, qui peut atteindre jusqu’à 35 ans. Investir dans des entreprises dont le taux de distribution est élevé est une méthode qui, à long terme, procure des revenus constants et stables tout en atténuant les effets de l’inflation. Non seulement les stratégies de rendement sont une bonne alternative dans l’environnement de marché actuel, mais elles sont tout à fait envisageables pour les générations actuelles d’actifs qui doivent préparer leurs vieux jours.

Une stratégie de rendement réussie nécessite un gestionnaire de portefeuille expérimenté pour réaliser une sélection de valeurs ciblée. A ce propos, il ne faut pas considérer les valeurs uniquement sous l’angle des distributions de dividendes effectuées par une entreprise. En effet, à lui seul, un rendement mesuré par les dividendes élevés ne dit rien sur la qualité de l’entreprise. Au contraire, certains paramètres fondamentaux sont beaucoup plus probants, comme la croissance des dividendes, qui est un bien meilleur signe d’une évolution favorable des fonds propres et d’une augmentation du montant des dividendes. L’évolution des dividendes permet de savoir si une entreprise est encore en mesure de se développer. Par exemple, depuis 1959 Nestlé distribue des dividendes toujours stables ou croissants. Les entreprises qui majorent le montant de leurs dividendes sont généralement plus optimistes que les autres pour leurs perspectives de croissance. Le plus souvent, elles ne revalorisent le dividende que si la direction est persuadée qu’elle parviendra à accroître durablement les flux de trésorerie. Dans de nombreuses classes d’actifs, un rendement élevé peut être la rançon d’un risque qui l’est tout autant. Ici cependant, une distribution élevée est souvent le corollaire d’une action de grande qualité et elle est à tout le moins un signe important de la bonne santé de l’entreprise.

Une sélection de valeurs ciblée est de mise.

Comment créons-nous de la valeur? Une sélection de valeurs disciplinée.

Dans quoi nous investissons

1) Actions à fort rendement selon le critère des dividendes.

2) Titres de qualité affichant une croissance des dividendes supérieure à la moyenne.

3) Actions sous-évaluées.

4) Préférences de la sélection de valeurs:

Equipe de direction solide,

Forte position concurrentielle,

Discipline financière stricte.

Dans quoi nous n’investissons pas

1) Risque de réductions de dividendes.

2) Faiblesse antérieure du rendement mesuré par les dividendes.

3) Forte volatilité.

4) Afin, parmi les valeurs de rendement, de faire le tri pour ne retenir que celles qui offrent une croissance rapide des dividendes, la recherche actions doit se fixer trois priorités:

a) pérennité du modèle économique,

b) situation financière et

c) politique de dividendes.

Lorsque nous examinons le modèle économique, nous faisons spécialement attention à deux facteurs auxquels les investisseurs attachent une importance particulière: la rentabilité de l’entreprise et sa capacité de négociation tarifaire. Les entreprises qui sont en mesure de fixer les prix sur leur marché sont généralement avantagées par rapport à leurs concurrentes. Pour estimer le potentiel de distribution de dividendes, il importe en outre de comprendre ce que l’entreprise fait de ses recettes. Les consacre-t-elle au paiement d’un dividende aussi élevé que possible? Rachète-t-elle ses actions? Réduit-elle son endettement? Ou recherche-t-elle des possibilités de croissance externe? Un faible ratio d’endettement est souvent regardé comme la condition préalable à la distribution de copieux dividendes. Enfin, il reste à examiner l’historique de dividendes de l’entreprise. Un dividende élevé est la conséquence d’un modèle économique efficace et non l’inverse. Les investisseurs privés commencent souvent leur analyse en regardant le montant du dernier dividende distribué, de telle sorte qu’ils tombent aisément dans ce qu’on appelle le «piège de la valorisation». Le dernier rendement mesuré par les dividendes n’est pas à lui seul un indicateur suffisamment probant. Il peut en effet signifier que l’entreprise distribue effectivement des dividendes élevés, mais parce qu’elle est exposée à un risque financier élevé et non parce que ses finances sont solides.

Il est souvent indiqué, quand on applique une stratégie de recherche du rendement mesuré par les dividendes, de scruter de près les entreprises et de faire preuve de sélectivité. La clef du succès réside dans un savoir-faire avéré en matière de sélection de valeurs. Il suppose une connaissance approfondie du marché et une excellente recherche. Les particuliers peuvent gagner à investir dans un fonds de valeurs de rendement. De même qu’un gestionnaire de fonds choisit avec soin les entreprises dans lesquelles il investit, de même un particulier doit faire preuve de beaucoup de discernement dans le choix d’un fonds ou d’une société de gestion. Un fonds de valeurs de rendement doit être intégré dans une stratégie d’investissement équilibrée en tant que composante d’un portefeuille diversifié, et ce même si ses performances sont remarquables. Cependant, un investissement astucieux dans une valeur de rendement peut apporter une contribution appréciable en procurant un rendement approprié au prix d’un certain risque, cependant modéré.