Accusé, durant des mois, de passivité face au déferlement continu des cyberattaques, le Conseil fédéral agit. Vendredi dernier, les autorités ont annoncé deux mesures très importantes pour lutter contre le cybercrime. La première a été de placer le Centre national pour la cybersécurité (NCSC) au sein du Département fédéral de la défense (DDPS). On le verra, cette mesure a suscité des critiques. La seconde a été de lister les infrastructures devant annoncer des cyberattaques.