La pandémie n’a pas affaibli la consommation de musique, bien au contraire. La société anglaise Hipgnosis, qui détient les droits de quelque 65 000 chansons, a pratiquement doublé son chiffre d’affaires entre mars 2020 et mars 2021, à 160 millions de dollars (148 millions de francs), selon des chiffres publiés lundi. La pandémie a accéléré le passage vers une consommation numérique de la musique, les plateformes d’écoute en ligne (streaming), enregistrant des progressions record, représentent maintenant près de deux tiers des revenus de l’industrie musicale. Ce qui permet aussi de mieux savoir qui écoute quoi et de mieux récolter les royalties. «Nous entrons dans une période où, pour la première fois, pratiquement toute la consommation de musique est payante», a résumé le patron d’Hipgnosis, Merck Mercuriadis.