Des banques auraient échoué au stress test

Zone euro Le bilan sera publié dimanche

Une dizaine de banques, notamment allemandes, françaises, italiennes seraient recalées dans le cadre du stress test mené par la Banque centrale européenne (BCE). Les résultats de l’exercice, qui concerne 130 banques dans 19 pays de la zone euro – dont une seule institution suisse, UBS (Luxembourg), seront publiés dimanche.

Selon le mode d’emploi, les banques testées ont été informées jeudi de leur résultat respectif. Elles disposent de 24 heures pour réagir. Mais d’ores et déjà, des informations non officielles font état d’une dizaine d’établissements qui seraient jugés fragiles. Ils seraient, par conséquent, invités à renforcer leur capital.

Selon le Corriere della Sera , Monte dei Paschi pourrait devoir lever entre 500 millions et 1,7 milliard d’euros. A Berlin, la presse évoque quatre banques allemandes qui ne passeraient pas la rampe.

Ces tests de résistance mesurent la solidité des banques au niveau du capital ainsi que leur capacité à résister à d’éventuelles crises, un effondrement des marchés, par exemple.

Restaurer la confiance

Il a été conçu dans le sillage de la crise de 2007-2008, qui avait mis de nombreuses banques en péril. Ces dernières avaient alors été sauvées grâce aux aides publiques. L’objectif est aussi de restaurer la confiance dans les institutions financières. La BCE peut aller jusqu’à ordonner la fermeture d’une banque.