Personne. C’est simple, personne n’est aujourd’hui satisfait de la 5G en Suisse. Ces derniers jours, deux études d’OpenSignal et de Comparis ont montré que cette nouvelle génération de réseaux mobiles ne convainc ni les citoyens, ni les opérateurs, ni les consommateurs. Plus de trois ans après l’attribution des licences à Swisscom, Sunrise et Salt – c’était en février 2019 –, la 5G continue de diviser. Et malgré les promesses des opérateurs, leurs clients n’en mesurent toujours pas les avantages.