La Suisse souhaite ardemment la venue de Donald Trump au Forum économique mondial (WEF) de Davos la semaine prochaine. L’an dernier, sa présence avait été annoncée, mais il avait fait faux bond à la dernière minute. Pour l’édition 2020, les multiples services de la Confédération (sécurité, protocole) s’accommodent avec l’imprévisibilité de l’homme fort américain. Le suspense est de mise, d’autant plus que le procès d’impeachment devrait démarrer la semaine prochaine également.

Un tête-à-tête avec la présidente de la Confédération, Simonetta Sommaruga, est d’ores et déjà programmé pour mardi dans la station alpine. «Ce serait l’occasion de relancer les discussions en vue d’un accord bilatéral de libre-échange entre les deux pays», espère un haut fonctionnaire fédéral.