scénario

Quand la Suisse aura 10 millions d’habitants…

UBS pense à une probable hausse démographique

Bientôt 10 millions d’habitants en Suisse, de la fiction? Non. Selon UBS, ce scénario est tout à fait réaliste. La population suisse a dépassé la barre de 8 millions cet été et, si on extrapole la croissance de ces cinq dernières années – entre 2007 et 2011, elle a augmenté de 89 000 personnes par an –, le compte sera bon en 2031.

Mais l’essentiel n’est pas là. Dans une enquête détaillée, UBS tente d’anticiper les conséquences d’une telle éventualité sur l’économie suisse et de penser aux pistes pour y faire face. «En principe, la croissance de la population contribue à renforcer l’économie, écrit Christine Novakovic, responsable de l’enquête.

La hausse de la population, comme ces dernières années, sera le fait des étrangers arrivant en Suisse. L’enquête revient sur les différentes vagues d’immigration qu’a connues le pays, à commencer par celle de plusieurs milliers de ressortissants d’Allemagne et d’Autriche entre 1889 et 1920. Le phénomène actuel est certes différent, mais l’arrivée d’étrangers qualifiés est indéniablement source de compétitivité, de croissance et de prospérité, selon UBS.

Retraites pas assurées

Cette hausse de la population soulagera-t-elle la prévoyance vieillesse, mise à rude épreuve, d’une part, par la baisse de la natalité et, d’autre part, par une espérance de vie qui se prolonge? Réponse: pour stabiliser le ratio de dépendance des personnes âgées à son niveau actuel – quatre personnes actives pour un retraité –, il faudrait presque doubler la population suisse. Bref, même avec 10 millions de Suisses, les retraites ne seront pas assurées.

Les économistes d’UBS se sont encore penchés sur les conséquences sur l’aménagement du territoire – les grandes agglomérations profitent, ce qui ne va toutefois pas sans faire pression sur le marché immobilier. De la même façon, une hausse démographique entraînera des pressions sur les infrastructures.

Publicité