Commerce de détail

En Suisse, le Black Friday s’installe sur Internet

Ce vendredi, les consommateurs dépenseront quelque 80 millions de francs sur les sites d'e-commerce suisses, selon un sondage de la start-up swiss.blackfriday

Il n’y aura pas de bousculade. Personne ne devrait s’écharper pour un téléviseur ou un ordinateur portable à prix cassé. Le Black Friday version suisse se déroulera dans un calme relatif. D’abord, parce qu’à la différence des Etats-Unis, ce vendredi n’est pas un jour férié. Ensuite, parce que les Suisses sont toujours plus nombreux à vouloir profiter de cette journée de soldes depuis leur écran de smartphone ou d’ordinateur.

Sur le site de swiss.blackfriday, le compte à rebours est lancé. Dans quelques heures, les consommateurs pourront bénéficier des rabais du Black Friday. Depuis la plateforme, ils seront redirigés vers plusieurs dizaines de partenaires – exclusivement des sites d’e-commerce suisses.

Les petits commerces aussi

En attendant ce jour de transe consumériste, la start-up genevoise créée en 2015 a publié quelques prévisions, en début de semaine: les recherches sur Internet concernant le Black Friday approcheront le million, pendant ce mois de novembre. Une hausse de 365%, par rapport à l’an dernier. Autre pronostic: les Suisses s’apprêtent à dépenser quelque 80 millions de francs ce vendredi. «Le Black Friday représentera en moyenne cinq fois un jour normal de vente en ligne en Suisse», explique Jérôme Amoudruz, le cofondateur de la start-up.

Lire aussi: Un Black Friday encore timide en Suisse romande (25.11.2016)

Si tous les commerces ne cèdent pas à la tentation des prix cassés, Jérôme Amoudruz observe une augmentation de leur nombre depuis trois ans, lorsque Manor, pionnier en la matière, avait lancé le mouvement. «Nous recevons une quinzaine de sollicitations par jour. Et il est intéressant de constater qu’il y a aussi, parmi celles-ci, des PME et des petits commerces. Le Black Friday est aussi une occasion pour les sites moins connus de s’offrir de la visibilité sur Internet, de compter de nouveaux inscrits et, du coup, une base de données plus importante.»

Nouvelles habitudes, vieux clichés

Après avoir réalisé une enquête en ligne entre le 10 octobre et le 5 novembre auprès de 450 internautes, swiss.blackfriday a également identifié les intentions d’achat des consommateurs. Ils sont 43% à déclarer vouloir dépenser plus de 300 francs pendant cette campagne de promotion. Les marques les plus recherchées sont MediaMarkt, Manor, Digitec et Zalando. Les catégories de produits les plus visées sont les produits high-tech et électroniques, la mode et les chaussures ainsi que les produits de beauté.

Le Black Friday a beau être nouveau, les achats en ligne ont beau être majoritairement le fait des nouvelles générations, les clichés perdurent: selon swiss.blackfriday, les hommes s’apprêtent surtout à acheter des ordinateurs, des smartphones ou des équipements audio et vidéo. Les femmes, elles, privilégieront les vêtements, les chaussures et les produits cosmétiques.

Publicité