Liées depuis deux ans par un accord de libre-échange, et depuis plus d'une année par un accord de swap de devises, la Suisse et la Chine se retrouvent à Genève dès mercredi et pour deux jours à dialoguer sur les questions financières bilatérales. Banquiers, universitaires, autorités de régulation, banques centrales et ministères des Finances des deux pays vont s'asseoir autour de tables communes. Le conseiller fédéral Ueli Maurer, chef du Département fédéral des finances (DFF), prononcera une allocution de bienvenue jeudi matin.

Après une édition à Zurich en 2014, puis une autre à Pékin l'an dernier, c'est la troisième fois que ces rencontres sont organisées. «Les dialogues sur les questions financières permettent de nouer et d’entretenir des relations privilégiées avec les autorités compétentes d’importants Etats partenaires, d’avoir des échanges de vues et d’expériences sur une base régulière et de coopérer dans des domaines d’intérêt mutuel», explique le secrétariat d'Etat aux questions financières internationales (SFI), dépendant du DFF. Qui poursuit: «Les dialogues financiers sont en outre l’occasion de faire valoir les attentes du secteur financier suisse en matière d’accès au marché ainsi que d’autres demandes de notre pays dans un cadre bilatéral.»

Des représentants de la Finma, de la Banque nationale suisse, du DFF et leurs homologues de la China Banking Regulatory Commission, de la Banque populaire de Chine et du ministère des Finances se retrouvent ce mercredi dans la salle de l'Alabama de l'Hôtel de Ville, à l'invitation du SFI et du canton de Genève. Les thèmes de discussion concerneront «l’approfondissement des relations financières bilatérales, les questions sur l’accès au marché réciproque, l’internationalisation du renminbi et la coopération multilatérale dans le cadre du G20, du Conseil de stabilité financière et du FMI», selon le SFI.

Présentations et discussions

Le lendemain, certains de ces délégués retrouveront, auprès du Centre for Finance and Development de HEID (l'organisateur), à la Maison de la Paix les représentants des grandes banques suisses et chinoises, ainsi que de membres du Geneva Finance Research Institute de l'Université de Genève, du Swiss Finance Institute et de l'Université de Tsinghua pour une série de présentations et trois panels de discussion. Les sujets abordés seront en grande partie les mêmes que ceux de la veille avec, en plus, des échanges concernant la recherche en finance et la formation, selon la Fondation Genève place financière, organisatrice de l'événement.

La prochaine édition aura lieu l'an prochain en Chine, en un lieu qui n'a pas encore été désigné.

Note: le nom de l'organisateur de l'événement de jeudi a été ajouté.