Travail

La Suisse, destination préférée des expatriés

La confédération helvétique, qui occupait le 8e rang du sondage HSBC en 2018, a détrôné Singapour. Les expatriés y apprécient le niveau des salaires, la stabilité politique et économique, ainsi que la beauté des paysages

Aucun autre pays n’est aussi apprécié que la Suisse parmi les expatriés, selon un sondage HSBC mené auprès de personnes issues de 163 pays. C’est la première fois que la Suisse arrive en tête de cette étude annuelle, en 12 ans d’existence. La Suisse, qui occupait le 8e rang l'an dernier, a détrôné Singapour qui s'est maintenu en haut du classement pendant quatre ans. Selon plus de 80% des expatriés interrogés, la qualité de vie en Suisse est supérieure à celle de leur pays d'origine.

Le niveau des salaires joue un rôle non négligeable. Les salaires moyens des personnes qui ont déménagé en Suisse s'élèvent à 111 587 dollars (109 833 francs), soit bien plus que la moyenne mondiale, fixée à 75 966 dollars (74 756 francs). Zurich étant l’un des premiers centres financiers au monde, environ un jeune professionnel étranger sur cinq travaille dans le secteur des services financiers, ce qui contribue probablement au haut niveau du salaire offert, avance HSBC.

La stabilité économique et politique comme atout

La grande majorité de ceux qui ont déménagé en Suisse sont satisfaits de la stabilité politique (86%) et économique (80%). La propreté et la beauté des paysages sont aussi très appréciées: 70% des sondés affirment que l'environnement est plus propre et plus agréable que dans leur pays d'origine.

Presque un expatrié sur deux (42%) se sent physiquement en meilleure santé depuis son déménagement, soit au-dessus de la moyenne mondiale, établie à 33%. Plus de la moitié (59%) d'entre eux estiment avoir un meilleur équilibre entre leur vie privée et professionnelle en Suisse que chez eux. Et deux tiers se sentent plus en sécurité depuis leur déménagement.

Lire aussi: Genève est trop chère aux yeux des expats

Les parents qui ont choisi la Suisse y voient un endroit idéal pour élever leurs enfants et y vivre à long terme. Ils sont ainsi 53% à déclarer avoir accès à une éducation de meilleure qualité qu’à la maison.

Publicité