C’est un cas triste, aussi sombre qu’éloquent. L’année passée, certains internautes suisses ont reçu un e-mail étrange. Il semblait provenir de Dignitas, l’organisation d’assistance au suicide. Le message indiquait que Dignitas avait bien reçu la demande d’aide de la part de cet internaute et que l’une de ses équipes était en route pour l’aider à mettre fin à ses jours. Pour avoir davantage d’informations, l’internaute était prié d’ouvrir une pièce jointe expédiée dans l’e-mail. Or cette pièce jointe contenait un logiciel malveillant qui allait ensuite infecter l’ordinateur de sa victime…

Les pirates informatiques ne cessent de perfectionner leurs attaques en Suisse. Jeudi, Mathieu Simonin, analyste auprès de la Centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (Melani) de la Confédération, a ainsi détaillé l’ensemble des menaces qui ciblent les internautes helvétiques. Le spécialiste s’exprimait dans le cadre d’une conférence organisée à Yverdon par l’EPFL Innovation Park, la HEIG-VD et Y-Parc, où se développent plusieurs sociétés actives dans la cybersécurité.