Et si, dès 2017, l’iPhone était interdit de vente en Suisse? C’est bien sûr, pour l’heure, de la fiction. Mais si les projets de législation, tant en Suisse que dans l’Union européenne, devaient avancer sans surprise ces prochains mois, les chargeurs d’Apple ne seraient plus autorisés à la vente. Mercredi, le Conseil fédéral a annoncé s’aligner sur les projets de loi européens. Dès l’été 2017, un chargeur unique sera ainsi imposé pour les smartphones.

Plus personne ne parle du chargeur universel depuis mars 2014. Le Parlement européen adoptait alors une directive pour contraindre tous les fabricants de smartphones et de tablettes à utiliser un seul et unique modèle de chargeur. Le législatif était passé à l’action, vu qu’une requête de la Commission européenne, datant de 2009, était restée lettre morte. L’exécutif avait demandé aux fabricants de smartphone de s’entendre entre eux pour créer un chargeur unique. Sans succès. D’ici à mi-2016, Bruxelles devra définir quel type de connecteur sera sélectionné, chaque membre de l’Union européenne devant ensuite créer une loi nationale ad hoc. Mi-2017, ces lois deviendront contraignantes.

La Suisse prend donc de l’avance sur ses voisins. «Nous n’allions pas imposer notre propre chargeur, il est logique de reprendre ce qui sera décidé par l’Union européenne. Mais nous allons participer aux discussions avec les fabricants de smartphone pour définir le type de connecteur sélectionné», précise Lucio Cocciantelli, chef de la section Accès au marché et conformité à Berne. Ce connecteur sera certainement le micro USB, utilisé par une grande partie des concepteurs de téléphones et tablettes.

Vendre moins de chargeurs

Apple n’a quant à lui jamais manifesté son souhait de changer son connecteur «Lightning» qui, contrairement au micro USB, peut s’introduire dans l’appareil indifféremment dans les deux sens. «Si un fabricant ne respecte pas la loi, ses produits pourraient être interdits de vente. Mais nous espérons ne pas en arriver là», poursuit Lucio Cocciantelli. A noter que Apple vend pour 19 francs un adaptateur Lightning vers micro USB.

Le but est bien sûr de diminuer le nombre de chargeurs vendus. Bruxelles, comme Berne, espère que certains fabricants ne vendront plus de chargeur avec leurs nouveaux téléphones, incitant les consommateurs à utiliser celui de leur smartphone précédent.